Emma et Ernest à Elisabeth et Robert

c-42-6 - 001.pdf

Dublin Core

Date

1942-01-16

Scripto

Transcription

Hyères le 16 janvier 1942
grands-parents Lutz à Robert
mon bien cher Roby
aujourd’hui c’est à nous, devenir t’apporter tous nos meilleurs vœux pour ton anniversaire. Nous ne pouvons que répéter tout ce que nous t’avons déjà souhaité à l’occasion du renouvellement de l’année. Que Dieu vous accorde une bonne santé afin de pouvoir attendre la paix qui nous ramènera de nouveaux à une vie normale. Que cette nouvelle année, dans laquelle tu es entré vous sois plus favorable à tous deux, que la précédente, qui vous a laissé d’assez tristes souvenirs.
Depuis une dizaine de jours, nous sommes à la recherche de légumes, pour vous en envoyer mais, jusqu’à présent il n’y a rien eu à faire. Il y en a bien peu sur le marché et les marchands ne veulent pas les expédier à cause du gel. Aujourd’hui la température s’est un peu radouci et je pense qu’on pourra vous faire un petit envoi d’ici quelques jours.
Nous avons appris par Monsieur et Madame Widmer qui sont à l’hôtel que Madame Hatt était venue à Toulon… nous sommes contents de le savoir de nouveaux en zone libre. Ce sera aussi une tranquillité pour son mari, qui d’après les nouvelles que nous avons, va déjà beaucoup mieux.
Pour vous dire aussi, je suis contente de le savoir plus près. Est-il vrai que vous devez déménager et quand ? La nouvelle nous vient d’Oran, ce serait bien ennuyeux de déménager en plein hiver. Avez-vous déjà trouvé un autre appartement ? Cela ne doit pas être facile en ce moment. Ici il fait aussi assez froid. À l’hôtel on ne chauffe qu’un peu dans la salle à manger et au salon. Les chambres à coucher sont froides, aussi j’ai attrapé un bon rhume. Monsieur et Madame Widmer n’ont pas l’air enchanté aussi je ne serais pas étonnée qu’ils ne restent pas aussi longtemps qu’ils en avaient l’intention. Nous avons bien nos radiateurs électriques, mais comme on nous coupe l’électricité une partie de la journée cela ne sert pas à grand-chose.
Les Wagner nous avaient invités au Lavandou pour la fête de grand-papa. C’était très gentil, il avait mit les petits plats dans les grands. Ils avaient également invité les Pascotto, pour nous faire plaisir.
Autrement rien de neuf. Encore une fois bonne et heureuse fête mon cher Roby et reçoit avec Élisabeth les plus tendres baisers de
ta grand-maman
mon bien cher Robert
Reçois tous mes meilleurs souhaits de bonne fête, mon cher petit–que cette année soit heureuse entre toutes puisque nous rentrerons chez nous. Qu’elle vous conserve la santé et le bonheur à tous les deux. Voilà mes souhaits sincères. Ce matin j’ai fait tous les magasins pour essayer de trouver de chou-fleur–rien. Du fenouil et la salade c’est à peu près tout. Nous attendrons jusqu’à mardi prochain. Le beau temps est revenu, ce pays n’est pas fait pour le froid. J’espère que vous arrivez à vous chauffer. Les Widmer étaient ici hier à Toulon. Vos parents sont-ils revenus satisfaits ? Mes plus affectueux baisers à vous deux et encore bonnes fêtes
ton Grand papa

Citer ce document

“Emma et Ernest à Elisabeth et Robert,” Archives familiales, consulté le 16 septembre 2019, http://archives.lutz.im/omeka/items/show/427.

Transcribe This Item

  1. c-42-6 - 001.pdf

Géolocalisation